Gooseberry, pourquoi c’est important !

Ton Roosendaal a écrit un long article pour expliquer pourquoi Gooseberry était important pour blender.

Polosson nous en a fait une traduction, donc merci à lui 😉

Projet Gooseberry, son importance
Je ne pourrais jamais assez exprimer l’importance de ce projet, pour moi et pour beaucoup de gens. Il y a tellement de solutions à des problèmes urgents qui surviennent en même temps dans Gooseberry – c’est parfois hallucinant.

Voici ce que représente Gooseberry pour moi :

Les films ouverts comme modèle de développement de Blender
Les logiciels open source fonctionnent très bien en interne, comme processus de développement flexible et continu. Ils sont opposés aux programmes commerciaux, qui ont un cycle de vie bien défini.
Imaginez : Gooseberry va être une simulation de studio d’animation de 18 mois ! Avec autant de merveilleux défis techniques et créatifs à résoudre. Et nous pouvons tous en faire partie.

Mettre la barre haute – faire un long métrage d’animation
Tout animateur ou artiste ayant déjà fait quelques courts métrages comprend l’enthousiasme de la perspective de faire un long métrage. C’est vraiment un support différent, un nouveau défi technique et artistique – risqué, mais enrichissant. C’est aussi un support qui apporte un public nombreux et nouveau. Ce serait une publicité ultime pour Blender ainsi que les logiciels libres en général.

Enquêter sur l’utilisation des services et fonctionnalités du Cloud pour les projets open source
Les logiciels se tournent vers le cloud, Adobe et Autodesk travaillent d’arrache-pied pour cela. Ils présentent cela comme un « avantage pour les utilisateurs » mais ils tirent en fait un rideau de fer pour cacher leur logiciels derrière en toute sécurité. Fini le piratage, plus de reverse engineering… le contrôle total !
Je ne veux pas qu’on attende de perdre ce combat. Nous pouvons nous-même trouver quels sont les avantages réels des utilisateurs, mais en terme d’ouverture et en respectant vraiment leurs libertés. Les équipes de Gooseberry utiliseront le cloud pour collaborer et partager… Avec vous aussi !

Créer le plus grand contenu de 3D libre et open source du monde
Nous ne devrions pas sous-estimer l’importance que les films ouverts et le jeu ouvert ont pour l’éducation et la formation. Non seulement pour ses données libres, mais surtout pour les tutoriels, les vidéos de making-of et les DVD de formation que nous créons avec ces équipes. Cet énorme ensemble de données doit être conservé, renouvelé, mais aussi être tenu à jour et fonctionner correctement.

Nouveau modèle d’entreprise pour la fondation et l’institut Blender
Nous ne pourrons pas continuer à vendre du papier et du plastique avec des données libres indéfiniment… Ça nous a beaucoup apporté, a contribué à l’accroissement de Blender, l’embauche de développeurs et la création de grands projets. Mais les recettes sont en baisse. C’est bien d’avoir une pile de DVD sur une étagère, mais pas génial à utiliser.
Le partage en ligne – sur le cloud – est une bien meilleure solution pour les données.
Je crois en un avenir pour les modèles d’abonnement à un contenu / formation / données / services cools. Surtout si cela nous permet de devenir nous-même producteurs de médias !

Occuper Bay Area, Occuper Hollywood ?
Il y a une réelle et croissante agitation là-bas sur la façon dont quelques personnes avides de contrôler cette activité font leurs milliards. Tandis que d’autres perdent leur emploi, dans la même semaine leur entreprise a remporté un Oscar.
Ouaip, Mark Z. achète un autre joujou à un milliard, qu’il a fait par la vente de nos vies numériques. Et nous, petits nerds, on fait juste la queue pour encore un autre film de super héros Marvel.
En attendant, les pouvoirs en place se préparent pour un Internet séparé – avec des canaux commerciaux rapides et «libres» – et un canal lent et cher : les restes de l’internet ouvert que nous aimons.
Je ne me sens pas apte à la politique, ni au militantisme engagé. Je suis un créateur – cherchant à trouver ensemble des solutions et faire des expériences en reprenant le contrôle sur nos vies numériques, nos médias, et mener une vie décente avec ça.

C’est donc ça Gooseberry, pour moi. Une expérience, mais ayant un impact potentiel !

Je sais qu’il y a un certain scepticisme ici-bas, sur le concept du projet et sur ​​les débuts laborieux du financement. Mais bon, nous apprenons, et nous développons pour faire passer le message et que le site fonctionne de manière optimale. Nous inventons quelque chose de nouveau, qu’on ne peut faire qu’en essayant.

L’essentiel est que j’ai une vision, et le courage de vivre par cette vision. Je ne suis pas dirigé par les sondages, par les opinions communes ou ce que les autres pensent avoir peut-être plus de succès. Je ne suis pas non plus milliardaire. Ni une star de cinéma. C’est juste moi 🙂 Et une chose est sûre, je ne peux pas le faire seul.