Interview Sheep It !

Pour notre toute première interview, nous avons décidé de poser nos questions, que dis-je, vos questions à la renderfarm communautaire Sheep It dont nous avons régulièrement parlé sur ce Blog.

Voici donc sans plus attendre vos questions et les réponses de Sheep It !

– Pouvez vous nous présenter Sheepit et présenter l’équipe ?

Sheepit Render farm est une ferme de rendu collaborative specialisée pour Blender. Le but d’une ferme de rendu est d’inter-­connecter plusieurs machines afin qu’elles travaillent toutes sur un seul projet.

Ici la différence avec les fermes de rendu classiques est le coté collaboratif, c’est à dire qu’au lieu de donner son projet à un cluster géré par un seul exploitant, le projet va etre distribué à des ordinateurs personnels. Ce qui permet d’obtenir une puissance de calcul bien plus importante car on n’est pas limité par un nombre de machines.

Le but de Sheepit est de donner à toute personne l’accès à une méthode de rendu collaboratif, sans avoir de compétence technique, pour augmenter sa rapidité de calcul. Sheepit est un système de partage de calcul “donnant­ donnant” : plus vous prêtez votre machine, plus les autres utilisateurs calculeront vos projets.

On peut donner beaucoup de métaphores au nom de la ferme, mais le nom “Sheep it”, proposé par WinZs, signifie “accompagne­ les sans savoir ce qui se passe”, ce qui correspond bien à l’esprit de la ferme : vous prêtez votre machine, qui lance des calculs 3D sans que vous le sachiez.

Sheepit est à l’origine une idée de Clouclou, rapidement entouré par plusieurs personnes intervenues ponctuellement ou sur le long terme sur divers aspects de la ferme. Citons Jejem, Sozap, WinZs, dono, Tood, Almisuifre, ForgetTheNorm…

– D’où vient l’idée de sheep it, comment vous êtes vous décidés à lancer le service et quelles sont vos motivations ?

Le projet a commencé vers 2004, Clouclou a eu besoin de ressources pour rendre une animation. Il avait accès à différents ordinateurs mais aucun n’était sur le même reseau local. Il a commencé à developper un système pour repartir cette charge, ce code est resté dans un tiroir jusqu’a 2007 où un ami a eu besoin lui aussi du même système.

Après quelques projets, le code est devenu assez robuste et de plus en plus de personnes ont eu besoin d’un système simple pour rendre des animations. Une ébauche de site a été créée, et de plus en plus de personnes se sont greffées au projet. Sheepit a été ouvert “officiellement” lorsque nous l’avons présenté sur les différents forums de 3D.

– Apparemment, le service existe depuis 2007, pourquoi un tel « boom » maintenant ?

Même si le projet existe reellement depuis 2007, il n’a été rendu public que depuis début 2012. Mi 2012, nous avions une quinzaine de machines connectées en moyenne. Le boom actuel vient une video postée sur Youtube.

Cette vidéo, d’origine allemande, présente un tutoriel sur l’utilisation de la ferme. Grace à cette vidéo, le nombre d’utilisateurs est passé de 200 à 800 en quelques semaines.

– Vous attendiez-vous à un tel succès ?

Nous comptons beaucoup sur le bouche à oreille pour accueillir de nouveaux utilisateurs. Nous n’avions pas prévu à la base d’augmenter si rapidement le nombre d’utilisateurs de Sheepit. Cependant, nous sommes assez fiers du résultat ! Le système a bien tenu la charge, et a rapidement calculé l’afflux de projets. Aujourd’hui, 50 machines sont connectées en moyenne, permettant de calculer nettement plus rapidement les projets des utilisateurs.
Aujourd’hui, il ne se passe pas 1h sans avoir un projet à calculer !

– Quels sont les moyens humains (pour le code, l’administration, etc…), matériels (serveur) et financiers (budget de fonctionnement) pour faire tourner Sheepit ?

Nous sommes principalement deux à nous occuper du développement de la ferme. Beaucoup de personnes ont cependant participés au projet, à travers du design, des images, des traductions, des tests, ou encore le choix du nom ! Chacun des intervenants travaille sur Sheepit pendant son temps libre, mais nous pensons que les utilisateurs en sont conscients et sont très compréhensifs.

Actuellement, Sheepit est hébergé sur un serveur personnel. C’est la seule charge financière de Sheepit aujourd’hui. Les quelques dons nous permettent de prendre en charge une partie du coût de la location de ce serveur.

– Comptez vous lancer un service « premium » avec par ex : 1. rachat de crédit (avec du vrai argent) pour les pros qui ne veulent pas attendre 2. Location de serveur

Tout d’abord, il est très important de garder à l’esprit que la majorité des personnes utilisant Sheepit le font pour leur loisirs. Il est donc crucial de garder un service gratuit, dans le même style que Sheepit est aujourd’hui. ll est cependant prévu de lancer des offres payantes l’année prochaine, dédiées aux professionnels, mais la ferme aura toujours une partie gratuite.

La motivation de la création de la ferme a toujours été d’aider les artistes à rendre les projets et cela passe, à notre avis, par l’accès gratuit et permanent à une ferme de rendu accessible à tous, sans aucune restriction.

Beaucoup d’utilisateurs posent la question sur la location de serveur supplémentaires, afin d’augmenter encore la vitesse de calcul. Nous réfléchissons aussi à cette solution, qui reste compliquée à mettre en place financièrement et techniquement. En effet, l’avenir du rendu va vraisemblablement prendre un tournant vers les GPUs, mais ceux ci ne sont pas disponibles dans la plupart des loueurs de serveurs.

– Comptez vous vous étendre sur d’autres softs (Max, Maya…) ?

Le système peut gérer d’autres logiciels que Blender mais le problème vient principalement des licenses. En théorie, gérer les rendus sous Maya ou 3Ds Max est possible, mais il est illégal de le distribuer à des personnes qui n’ont pas acheté de license. Une solution serait d’utiliser l’installation locale de l’utilisateur, mais alors il n’y aura quasiment aucune garantie sur la qualité de l’installation et le résultat du rendu.

Au final, Blender reste l’un des seuls logiciel de 3D réellement utilisable pour ce type de ferme de rendu. Mais nous sommes tout de même ouverts à des propositions d’incorporation d’autres logiciels.

– Comptez vous permettre le calcul sur Sheepit à d’autres moteurs de rendu ?

Comme pour les autres logiciels, oui c’est possible mais cela dépend de la license. Nous prenons aussi en compte l’utilisation possible du moteur de rendu par les utilisateurs. Quelques tests d’intégration ont été fait pour ajouter LuxRender ou Yafaray, mais le nombre d’utilisateurs l’utilisant n’a pas permis de « rentabiliser » le temps investi dans son integration et sa maintenance.

– Est-ce que ça restera un site, une ferme qui va évoluer avec de régulières nouvelles fonctionnalités ?

Le système de la ferme, le client et le site évoluent régulièrement, quand notre temps libre nous le permet. Chaque semaine, nous introduisons quelques modifications (et pas uniquement des bugfixes !). Récemment, le calcul d’images fixes, la page de status du serveur, etc.

– Existera t-il un installeur pour lancer l’exécutable automatiquement à chaque démarrage ?

Il est assez facile de créer des scripts manuellement surtout tout OS pour faire celà. Nous intégrerons cette méthode dans la FAQ.

– Etes vous satisfait de Sheep it ?

Un developpeur n’est jamais satisfait ! Les utilisateurs sont suffisamment réactifs et scrupuleux pour nous faire remonter leurs problèmes et difficultés. Nous sommes conscients que Sheepit a quelques lacunes et quelques petits bugs, mais globalement le système fonctionne très bien pour la majorité des projets et est assez rapide.

– Quel est le pourcentage de calculs CPU contre GPU ?

La part de GPU est étonnament bas, dans les 20%, même si elle augmente régulierement. Cela peut s’expliquer par la grosse proportion de projets en Blender Internal. N’importe qui testera le rendu GPU se rendra compte de la rapidité du calcul et ne voudra plus faire que ça !

– Que comptez vous faire par la suite pour sheep it ?

Cela dépend des envies des utilisateurs ! Vous pouvez demander des fonctionnalités sur cette page. Les idées les plus populaires sont généralement mises en oeuvre. En ce moment, nous travaillons sur les points suivants :
­ limiter la mémoire utilisée par Blender,­ un système de message privé (notamment pour remercier les utilisateurs qui ont participé aux rendus),­ un systeme de récompenses et de niveaux pour remercier les utilisateurs les plus actifs.

– Merci pour ces réponses, avez vous un dernier mot à ajouter ?

Banane! (Clouclou), Cornichon! (Forget)

sheep_it

Comme vous avez pu le lire, Sheep It fonctionne très bien et n’importe qui peu l’utiliser. Plus il y aura de monde et plus il sera possible et rapide de calculer les images des différents projets.
Avec cycles, vous pouvez calculer en GPU pour un rendu encore plus rapide et n’hésitez pas à faire des dons pour la location du serveur 😉

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en dessous de l’article !